Et maintenant …

La position de ZWPA dans le contexte actuel

 

ZWPA se félicite des déclarations d’intention récentes, en particulier concernant la collecte à la source des biodéchets, mais demande une nouvelle fois que celles-ci soient suivies d’actions, en commençant par l’établissement d’un planning.

Bonne nouvelle que celle de la rédaction du Plan Local de Prévention des Déchets, obligatoire depuis 2012 et demandée depuis 2014 par le collectif puis l’assciation ZWPA.

L’extension des consignes de tri est liée au centre de TRI du SYSEM pour lequel  AQTA n’est pas décisionnaire principal.

ZWPA demande que soient communiqués les freins et leviers pour ce dossier.

Il n’est toujours pas question de Tarification Incitative, alors que c’est le principal levier de réduction des OMR lorsqu’il est associé à une nouvelle méthode de réduction telle que la collecte des biodéchets. AQTA perd ainsi une occasion de réduire significativement les déchets, alors que des territoires bretons proches montrent l’exemple (CCBBO, Pays de Vilaine).

ZWPA demande que soient étudiées les  deux solutions que sont la taxe incitative et la redevance incitative plus efficace sur la réduction des déchets

Actuellement, sur le territoire d’AQTA cohabitent la TEOM, pour l’essentiel du territoire, et une redevance à la personne sur le territoire de l’ancienne CC de la Ria. Depuis 4 ans, AQTA sait que le système de perception devra être unifié en 2018.

Pourquoi n’avoir même pas envisagé la redevance incitative alors que ce système est fortement recommandé par l’ADEME ?

Il ne faut pas perdre du vue l’objectif de diminution de l’enfouissement.

L’annonce d’une filière CSR n’est pas  étayée et ne figure pas dans l’Appel à projet. on se demande pourquoi ?

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont notés *

© 2018 - Zero Waste Pays d'Auray - WordPress theme by Dameer DJ.

!-- Go to www.addthis.com/dashboard to customize your tools -->